le jeu des incohérences et autres contradictions sociétales

Bienvenue sur mon blog

Archive pour la catégorie 'societe'

des gentils voisins

Posté : 4 octobre, 2009 @ 12:02 dans Non classé, societe | Pas de commentaires »

Prenez d’un côté des gens calmes et sans histoire ,de l’autre des gens certes communicants mais toujours très « actifs »:passage de tondeuse,sciage du bois de cheminée( de préférence le dimanche à 8h30 du matin),claquage intempestif des portes d’entrée,reception d’amis l’été tous les 3 soirs jusqu’à 2 heures du matin dans le jardin….Et le voisinage devient vite synonyme de cauchemar…Les uns ,calmes et civilisés ,subissent les bruits des autres,moins calmes et moins civilisés…

Là où il y a incohérence,c’est que rien n’est fait dans la loi pour ceux qui ne commettent pas de dommages aux autres.Il y a bien les tentatives de médiation qui échouent souvent car les primaires caractériels ne peuvent supporter aucune injonction,même provenant d’une tierce personne.D’autre part ,on ne peut pas changer les gens avec des discours :le naturel de quelqu’un d’hyperactif et de rustre dans le comportement revient au galop!

Que faut-il faire alors? Appeler la police ? Elle vient mais d’une manière irritée car elle n’a pas que cela à faire!Elle vient écouter les bruits qui bien sûr ne sont plus quand les policiers arrivent! En plus de les avoir dérangé,les gens calmes ont le discrédit sur eux puisqu’il n’y a pas de preuve audible…Autre remarque concernant la police:dans leur jargon,ce sont ceux qui appellent qui ont un problème.Certains se voient même fichés pour dire que se sont des gens « à conflit »!(je vous parle en connaissance de cause d’un voisin bruyant qui avait des « frères de communauté  » dans la police qui ont fiché quelqu’un par solidarité sans connaitre les tenants et aboutissants des deux versions!). Le summum est atteint quand ils parlent sur un ton compassionnel aux victimes de ces déséquilibrés(car vous ne m’enleverez pas de l’esprit que des gens qui font autant de bruits et qui se soucient aussi peu des autres sont des desequilibrés): »messieurs -dames,il n’y a qu’une seule solution,il faut partir! »(des gens en moins qui nous appelleront,doivent-ils se dire…).Et oui:échec évident de l’ordre publique ,victoire encore des primaires sur les secondaires,des rustres sur les civilisés….Ce sont les gênés qui partent ou alors ils n’ont plus qu’à subir…Les gênés deviennent les gêneurs et tels des pestiférés,ils sont mis au ban….Curieux renversement des choses,curieuse incohérence….

Cependant,partir est plus facile à dire qu’à faire…Quand on est propriétaire ,il faut mettre en vente la maison (et ce n’est pas toujours le bon moment)…Quand vous êtes locataires en hlm,vous voulez peut-être ne pas quitter un logement difficilement acquis,tant les logements libres sont peau de chagrin…Je ne parle même pas des coûts qu’occasionnent un déménagement….Qu’attend donc la loi pour protéger les plus faibles dans cette situation précise c’est-à-dire les plus civilisés? Pourquoi ne pas sommer les gens bruyants de partir,eux?

 

dur dur d’être parents!

Posté : 17 septembre, 2009 @ 5:18 dans societe | 1 commentaire »

N’avez-vous jamais remarqué vos propres contradictions parentales ? On essaie toujours de bien faire ,de rester des exemples pour nos enfants jusqu’au jour où on en a assez de ce vernis parfois lourd à porter…

« Ne dis pas de grossiereté »:or certaines nous échappent malencontreusement en leur présence quand on est au volant par exemple ou quand on vocifère dans notre barbe contre certains aléas du quotidien.

« Lave-toi les dents matin et soir »: que répondre quand un soir,on « oublie » de se brosser les dents,harassés que nous sommes par une longue journée de travail….Et qu’on entend (car rien ne leur échappe!):pourquoi toi tu ne te les laves pas ce soir?emoticone

« Ne regarde pas trop la télé »:alors qu’on a une énorme envie d’aller au video-club et de se faire un week-end plateau-télé-canapé!!

« quand on prend un animal,il faut s’en occuper »:alors qu’on a pas envie ce soir( mais pas envie du toutemoticone) de sortir notre toutou préféré!

« ne mange pas trop de bonbons » :et pour cause ,car dans un excès d’égoisme culinaire,vous aimeriez que votre chère tête blonde vous en laisse….

« mange proprement »:et on culpabilise à mort lorsque c’est nous qui avons fait une magnifique tache de sauce tomate sur notre chemisier immaculé!

Alors c’est vrai que parfois on a envie de laisser notre déguisement de parent dans le placard , de redevenir des êtres normaux c’est-à-dire defectueux et perfectibles….Bref : l’autorisation soudaine d’être imparfait!

 

du conflit des generations

Posté : 5 mai, 2009 @ 4:59 dans societe | 1 commentaire »

On dit que les jeunes ne respectent pas les vieux , on dit qu’on relègue le grand âge dans les maisons de retraite quand ils ne peuvent plus servir la société….Ces idées convenues , je les inverserais complètement….Moi je dirais plutôt que les vieux ne respectent pas beaucoup les jeunes….

Quand un jeune débute dans la vie professionnelle , on le met dans un placard sous prétexte qu’il ne sait rien…La notion de transmission des savoirs du haut vers le bas n’est pas encore d’actualité…Les vieux préservent egoistement leur savoir: »j’en ai bavé mon petit pour en être arrivé là, tu en baveras aussi…. » (quelle perte de temps ceci dit pour les entreprises!).Ne parlons même pas du mépris pour le petit stagiaire qui ne sera même pas rémunéré!

Quand un jeune a le culot de faire remarquer l’incompétence ou le manque de méthode dans le travail d’une personne experimentée (et donc en général âgée) , on le regarde d’un air méprisant en se demandant avec acrimonie: » pour qui il se prend, celui-là! ».On ne conteste jamais les actes des personnes experimentées:elles ne font jamais d’erreurs!

Les vieux sont coriaces:ils ne cèdent pas leur place facilement , surtout quand celle-ci  est bonne…Regardez l’âge moyen de nos sénateurs!Regardez la longévité d’un Michel Drucker ou d’un Jean-Pierre Foucault! Ils n’ont même pas la décence de se dire : »place aux jeunes »,ils n’ont même pas l’intelligence comportementale de se dire : »on m’a trop vu,les gens doivent être lassés de voir ma gueule.. » On se moque de la fonction publique qui n’aime pas les réformes mais on peut aussi parler de la télé qui n’aime pas (ou n’ose pas!) le changement!

Je dirai donc qu’il faudrait davantage prendre soin de notre jeunesse ,force vive de notre pays! Elle est déjà suffisamment malmenée par le chômage que certains vieux ont eu la chance de ne jamais connaître! Elle est déjà malmenée par les salaires dérisoires qu’on leur concède sous prétexte de leur inexperience…Je ne m’étends pas sur la précarité de l’interim,l’exploitation des emplois aidés ou autres vacataires de la fonction publique….L’Etat veut montrer l’exemple mais il est le premier exploiteur de la jeunesse…

Les salaires de certains retraités ne sont pas mirobolants me répondrez-vous:qu’ils ne se plaignent pas ,eux au moins ont droit à une retraite, si petite soit-elle! On ne peut pas en dire autant des nouvelles générations qui arrivent sur le marché de l’emploi quand travail il y a! De plus avoir un petit salaire à l’aube ou au crépuscule de sa vie n’a pas les mêmes conséquences! Quand on est âgé,on n’a plus de maison à acquérir ,à acheter de meubles ou à nourrir ses enfants : là encore je plains plus les jeunes que les vieux…Si je poussais mon raisonnement à un cynisme échevelé, je dirais que les vieux ont déjà eu la chance de devenir vieux:ils n’ont pas eu à échapper aux risques du sida,aux pesticides des fruits et légumes,à la pollution et à la dangerosité d’ une circulation automobile toujours plus dense!La classe d’âge de nos seniors n’a pas eu non plus à connaître le terrible stress au travail dans le cadre d’une productivité toujours accrue! La notion d’efficience ne faisait pas partie de leur vocabulaire…De même ,de nombreuses femmes de cette classe d’âge restait au foyer…Elles ont pu profiter de leurs enfants et d’un rythme de vie encore humain…Que l’on ne s’étonne pas de leur longévité….Le travail des femmes jeunes aujourd’hui n’est plus vraiment un choix mais une necessité pour s’en sortir…..

Je ne m’étendrai pas non plus sur la mentalité de certains vieux qui ne veulent pas aider les jeunes: »pas un sou ,moi je me suis fait tout seul »:qu’on ne s’étonne pas alors que les jeunes visitent peu leurs aïeux dans les maisons de retraite..dans la vie on récolte souvent ce que l’on sème (tiens!un proverbe!(cf l’article sur ce sujet))

Bref,je comprends le désarroi de certains retraités mais leur discours n’en reste pas moins indécent vis-à-vis d’une jeunesse qui a toujours connu la crise….Qu’ils se trouvent encore heureux qu’on s’occupe d’eux dans les maisons de retraite!On devrait s’occuper d’une manière égale et dans un même souci de l’avenir de nos jeunes! La France est un pays de vieux: tous les discours,tous les privilèges octroyés (je pense aux sénateurs),toutes les vedettes télé d’un autre âge abondent dans ce sens…Il faut absolument préserver cet électorat qui prend une part toujours plus grande dans la population française!

 

 

 

 

de la bêtitude à la béatitude

Posté : 29 avril, 2009 @ 7:18 dans societe | Pas de commentaires »

On fait plus prendre l’air à nos chiens qu’à nos enfants….

Un gamin est brimé par ses parents et on ne voit rien mais quand on donne une tape à son chien , on nous taxe de violence sur animaux….(les gens se retournent et s’exclament sur un ton compassionnel : le pauvre….)!!?On dit que les humains sont capables de se défendre eux:mais non justement,pas les enfants!! On dit qu’un animal est sans défense:et les morsures ,elles sont inexistantes?? Je n’aime pas le ton moralisateur d’émissions dans le genre de 30 millions d’amis ,qui nous invite à nous « responsabiliser ».Encore moins les discours de la spa lorsqu’on rend un animal…Il faudrait peut-être prendre en compte que certains animaux n’arrivent jamais à écouter ,ne sont pas dressables malgré les cours des dresseurs,que certains sont agressifs alors que les maîtres n’ont rien fait pour qu’il le soit….

Faut-il alors qu’une famille subisse la stupidité ou l’agressivité d’un chien au nom de la cause animale?? Des enfants subiront un chien qui n’est ni propre ni docile sous prétexte qu’il faut « assumer »? On préfère donc le bien-être d’un chien au bien-être de toute une famille?? Je n’aime pas quand on place l’animal avant l’homme….J’aime cependant les animaux:j’ai moi-même un chien adorable..Mais j’ai essayé plusieurs races et rendu un chien à la spa parce qu’il n’était ni propre ni agréable avec nous(et non parce que je suis irresponsable et que je considère les chiens comme des jouets) .C’est vrai que je ne suis pas dans le genre à supporter qu’un animal n’écoute pas son maître (je le fais vivre tout de même!) et je ne supporte pas qu’il ne mange pas ses croquettes sous prétexte qu’il veut ce que j’ai dans mon assiette (il y a des êtres humains qui crèvent de faim).Je n’apprécie pas du tout non plus qu’on nous demande de ramasser les déjections de nos chiens…On nous fait vraiment marcher sur la tête…On ne ramasse pas nos propres excréments mais on doit ramasser ceux de nos chiens??!!emoticone En revanche,je suis tout à fait d’accord pour que les propriétaires de chiens paient une taxe pour généraliser les motos-crotte en ville….Il faut adopter une nouvelle politique de la ville pour que les gens (et en particulier les enfants ) puissent marcher sur des trottoirs propres!!

Nous sommes tous responsables : les chiens deviennent difficiles et capricieux parce qu’on le leur permet! Aimer les animaux certes mais ne pas entrer dans une sacralisation des animaux domestiques….Ils doivent rester à leur place et ne pas devenir « néfastes pour l’homme » sous prétexte qu’il faut assumer! Une adoption responsable refuserait de vendre des huskys à d’autres personnes que celles qui vivent dans de grands voire très grands espaces…..Une adoption responsable refuserait de donner un rottweiler et autres pitt bulls à des gens qui ont des enfants en bas âge!! Une Spa responsable arrêterait ses discours moralisateurs qui d’une part n’arrangent rien et d’autre part ne sont qu’un aveu de leur manque de moyens….

Autre incohérence de notre société: les gens ne veulent pas dépenser un centime pour leurs propres soins mais n’hésitent pas à dépenser des sommes folles en soin vétérinaire…..Je me permets d’ailleurs,à l’heure où notre système de santé est mis à mal, de trouver indécents les tarifs des vétérinaires…Certes ils ont fait des études mais il n’y a pas qu’eux!Et tous n’ont pas leur niveau de vie….Il faudrait aussi qu’ils arrêtent de multiplier les actes sous prétexte que les animaux ne parlent pas (c’est bien pratique!!);Je pense à mon chien qui a une gastro et à qui l’on fait une radio?!! Je m’étonne: »est-il vraiment nécessaire de faire une radio? » et oui ,biensûr…J’aimerais que les médecins soient aussi prévenants avec nos maux!!

Il faudrait arrêter avec ce sensibilisme navrant envers les animaux: les gens en viennent à préferer les animaux aux hommes ….On entend souvent :eux au moins sont fidèles,eux au moins que vous soyez malades ou laids vous aiment d’un amour absolu…

Certes,ils aiment surtout le fait qu’ils sont dépendants de vous pour vivre…Il faudrait peut-être retrouver confiance en l’humain plus qu’en ces sympathiques canidés…Ne pas devenir aigri ou frustré par la vie au point de ne plus croire en la bienveillance humaine….Si ,si ,je vous l’assure,certains humains peuvent faire des compagnons très acceptables!Clin doeil

Je mettrais cependant un bémol : mes remarques concernaient les animaux domestiques et non les animaux d’élevage car ils subissent eux un tout autre sort.La manière dont on les élève,la nourriture qu’on leur donne,la manière dont on les tue en dit long sur notre niveau de civilisation! Là encore,il y a incohérence: les animaux destinés à nous nourrir devraient recevoir notre plus grand respect!Or,c’est l’inverse qui se produit! On les malmène dans les camions , on les tape à coups de baton pour qu’ils avancent plus vite (eux aussi sont victimes de la rentabilité à outrance),une vache dont le pis est meurtri pour avoir trop donné de lait est vouée à l’abattoir (elle n’est plus rentable)….Bref,on veut nier que ce sont des êtres vivants sensibles.Je ne parle même pas des chevaux que l’on continue à manger alors qu’ils sont ultra-sensibles et comprennent tout (un cheval sur le chemin de l’abattoir est une honte)!Je n’aborde même pas le thème de la corrida où l’on atteint les sommets du sadisme:on maltraite non pas pour manger mais pour jouer!

Ultra-protectionnisme des uns,maltraitance pour les autres:écarts contradictoires soulevant l’hypocrisie de la société.On ne s’occupe pas de ce que l’on ne voit pas ou de ce que l’on ne veut pas voir….

 

 

des colonies de vacances ou le microcosme sociétal

Posté : 21 avril, 2009 @ 5:31 dans Non classé, societe | Pas de commentaires »

C’est fou comme la nature humaine ne change guère…même les enfants,qui ne sont pas encore formatés reproduisent les codes d’une mini-société,le temps d’un séjour…

On trouve les intellos ensemble , les petits bagarreurs  qui roulent des mécaniques ,les rebelles à l’autorité des monos, les petites chipies qui sont loin des petites filles modèles,les souffre-douleurs , la rigolote ou le rigolo de service ,la majorité qui se fond dans la masse et ,en haut de la hiérarchie,comme toute bonne société qui se respecte,le plus beau et la plus belle de la colo ,qui en général ,forment un couple…

Il est stupéfiant de voir combien les autres acceptent naturellement l’autorité « des plus beaux » comme si la beauté physique faisait figure d’autorité!Il est vrai que dans notre inconscient collectif,un roi et une reine,à défaut d’être intelligents doivent être beaux!(merci les contes de fée….)

Une hierarchisation des individus se forme donc sans intention consciente et sans obligation.Et là où cela devient interessant,c’est lorsque ces rapports hiérarchiques que je qualifierais de primaires sont soutenus tacitement par les adultes qui les encadrent.En effet, j’ai pu remarquer (pour avoir plusieurs colonies à mon actif) que les monos ne remettent jamais en cause cet ordre institué par les enfants…Je ne les ai jamais vu prononcer un discours ferme pour qu’on arrête d’embeter le souffre-douleur de la colo….Je n’ai jamais vu remettre en cause l’autorité de certains fascistes sur les autres ….Pire encore,j’ai vu des monos preferer la présence du roi et de la reine à la présence d’enfants plus anodins mais qui auraient mérité plus d’attention et qui eux auraient eu un réel besoin de leur présence…Mais que dire des monos: ce sont des enfants eux-mêmes (certains ont 17 ans) et ils ont du mal à prendre de la hauteur par rapport à ces effets de groupe ,ou devrais-je plutôt dire ,de moutons….

Prendre de la distance,faire en sorte que chacun trouve sa place,participe de manière égale aux activités et ait son petit moment de gloire où tout le monde le regardera,tout comme la reine et le roi….Voilà ce qui devrait être le travail des adultes encadrants:rétablir un équilibre pour tous et non celui institué par les enfants! Or ,il y a un renoncement à bousculer cet ordre magique,comme s’il s’agissait d’un ordre naturel qu’il ne fallait pas perturber….Il y a toujours eu des souffre-douleur alors ne changeons rien,il y a toujours eu des bagarreurs alors qu’ils se bagarrent,il y a toujours eu des petites filles méchantes et moqueuses alors qu’elles continuent….les moches n’ont qu’à être plus beaux,les timides plus aguerris….Formidable constante de la nature humaine…..

de l’amour

Posté : 20 avril, 2009 @ 1:46 dans societe | Pas de commentaires »

Incohérence:à l’ère de la communication il semble que l’on ait du mal à se rencontrer….Sites de rencontres sur internet ,speed dating ou after work dans les bars branchés….On délaisse le hasard , on provoque son destin , on refuse l’attente et la spontanéité…on devient impatient, on veut du « prêt-à-rencontrer »..Après tout, l’amour est un marché comme un autre , internet et les bars offrent un service comme un autre : « Bienvenue,voici le menu de l’amour :quel est votre choix ? »

Voilà une question difficile: peut-on vraiment trouver le bonheur en remplissant une fiche de critères plus que précis? L’amour ne répond pas à la logique et l’on peut tomber amoureux d’une personne qui ne corresponde pas ou peu à nos critères prédéfinis!

Lors des speed dating, peut-on se rendre compte des qualités d’une personne en parlant avec elle 3 minutes ?Laissez-moi en douter!

De même ,le principe « catalogue » des sites internets me choque.Les humains sont mis au même rang que les bêtes à concours. On défile et les personnes qui vous jaugent (poil lisse,oeil brillant, dents saines…)font leur choix….Devinez: les gagnantes des gros lots sont souvent les plus belles ….Le pire dans tout cela ,c’est de s’apercevoir de l’extrême superficialité des hommes.Les critères sont essentiellemnt physiques.Jamais je n’ai lu dans une annonce:je voudrais rencontrer une femme genereuse, ou intellectuelle ou qui ait une profondeur d’âme ou encore qui sache s’émouvoir……Jamais…En revanche:

-une femme blonde oui

-une femme grande aussi (avec parfois le chiffre précis du nombre de centimètres ,celles qui n’atteignent pas le seuil se trouvant mises au rebut comme chez les miss France…)

-une femme sexy (et là on touche au vif du sujet:la séduction)

Tout ceci me fait dire ,et sans caricature aucune, que les hommes ne recherchent que des femmes qui leur fassent de l’effet sexuellement , sans considération du tout ni pour leur personnalité  ni pour leur caractère et encore moins pour leurs affinités culturelles…Cela me fait penser à la caricature de « tournez manège » avec le fameux et trivial: »est-ce que tu baises? »…Contradiction là encore: s’ils recherchent du sexe et non une personne , il y a des dames sur le bord des routes pour ça…..Pourquoi passer du temps sur internet? Avez-vous remarqué aussi combien mettent: »cherche relation sans prise de tête ». Moi c’est le contraire! Pour trouver quequ’un qui me convienne vraiment , j’ai envie de me prendre la tête! Et même dans une relation j’aime « les prises de tête » (c’est si élégamment dit !Indeci) parce que les discussions mouvementées prouvent qu’il y a de la vie , parce qu’un couple c’est de l’échange et du débat , faute d’ébats!!

Je déplore donc ces méthodes actuelles qui mettent au ban les personnes moins gatées physiquement mais qui n’en restent pas moins des personnes intéressantes….Quel sentiment de rejet doivent-elles ressentir! Qu’elles se consolent:le niveau de superficialité et de bêtise de certains me font dire qu’elles ne manquent vraiment rien…..Si vous êtes une belle personne intérieurement,quelqu’un de bon goût saura forcément le voir….mais évitez internet !!

de la violence

Posté : 5 avril, 2009 @ 3:51 dans societe | Pas de commentaires »

Janvier 2007:deux jeunes adultes portent à terre et frappent une institutrice parce qu’ elle avait réprimandé leur petit frère….Le plus âgé , 23 ans , écope de 7 mois de prison , seulement pourrait-on ajouter….La sanction en dit long sur le manque de considération du statut enseignant par la société….Agresser un enseignant , ce n’est pas si grave au fond , il faut relativiser….On a dit qu’il fallait une sanction exemplaire mais je dénonce ces verdicts « pour l’exemple ».Si la sanction se devait d’être lourde c’était:

1) parce qu’il est inadmissible qu’un homme (dans le cas présent 2 hommes) porte la main sur une femme et ce quelque soit les circonstances

2) parce qu’il est intolérable ,pour la crédibilité de l’enseignant,de remettre en cause son autorité

3) parce que l’on se doit en tant que citoyen de respecter les représentants d’une institution républicaine

Je quitte le monde enseignant qui reçoit de plein fouet et sans aide aucune les problèmes qu’engendre notre société. Parlons alors de ce qui peut générer ces violences…

Aucune violence n’est excusable mais certaines s’expliquent….Au lieu de constater d’une manière inerte les faits ,il faudrait que l’on se demande comment une personne a-t-elle pu en arriver là? Et cela , c’est l’affaire de tous…Un comportement extrême est le symptôme d’un desespoir infini…..il n’arrive pas par hasard…..

Je pense à « human bomb » prenant en otage une école maternelle à Neuilly ( mai 1993) , je pense à la tuerie de Nanterre où un homme fait feu sur le public au terme d’un conseil minicipal (mars 2002)….

Les protagonistes de ces faits divers ont sensiblement le même profil:grand banditisme? non,des pauvres types….Des gens qui certainement ont été honnêtes toute leur vie…Des gens ,qui ,à force d’être malmenés par la vie, ont « pété les plombs »…Des hommes qui aprés avoir commis cette violence la retourne contre eux (ou sont dans un état d’esprit suicidaire).Il est donc interessant de se positionner l’espace d’un instant de leur point de vue…Human bomb était un entrepreneur en dépression car sa société en informatique avait fait faillite……L’homme de la tuerie de Nanterre avait une licence d’histoire -géographie:on est loin de l’image inculte et primaire des bandits de notre inconscient collectif….L’homme de Nanterre était au chômage: est-ce normal quand on a un certain niveau d’être mis au ban de la société et de ne pas avoir un emploi en rapport avec son niveau d’étude? N’est-ce pas là une violence manifeste…?L’un en faillite , l’autre sans emploi: la violence faite aux individus ressurgit parfois comme un écho…Le lieu de la tuerie de Nanterre est interessant: il est allé voir les représentants du pouvoir local: »je décidais d’en finir en tuant une mini élite locale » dit-il dans une lettre posthume..Ils rendent à la société la violence dont ils ont été victimes….Posons-nous les questions suivantes alors: ces élus ,s’il était venu « en ami » auraient-ils fait quelque chose pour lui ? Lui auraient-ils preté une oreille attentive ,comme on le doit à tous les administrés en désarroi quand on est élu? L’écoute se serait-elle suivie de faits ? Ne lui aurait-on pas tenu ce langage trop souvent entendu: »on a le destin qu’on mérite, c’est à toi de te bouger…. »Certes mais quand on ne va pas bien c’est difficile de se bouger, quand on n’appartient pas à l’élite , c’est difficile d’y entrer (cf de nos élites). Il était engagé politiquement et avait une maîtrise de sciences politiques…Pourquoi ne faisait-il pas partie du conseil?

Un fait divers récent vient apporter de l’eau à mon moulin:avril 2009:un homme a tué 13 personnes à Bighampton aux Etats-unis puis s’est suicidé .Bon d’accord,on dépasse le cadre national.Mais avouez les similitudes avec les exemples précédents….Il venait d’être licencié (violence?) et n’avait pas réussi à avoir sa carte de citoyen américain(double violence?).Acte symbolique : il tue les personnes se trouvant dans ce centre d’aide aux immigrés…Encore un qui ne trouvait pas sa place..

Je pense aussi à cet agriculteur qui a tué 2 inspecteurs du travail en Dordogne en 2004. Les cadres de chez Renault se suicident,d’autres tuent….Son exploitation était en difficulté (perspective d’une liquidation judiciaire)Situation critique…Etait-ce le moment d’un contrôle? Biensûr il faut lutter contre le travail illégal (Claude Duviau employait des saisonniers non déclarés) mais ces pratiques ne sont-elles pas la conséquence des difficultés économiques de la profession agricole ?  Quand un paysan risque de perdre ce qu’il a de plus cher ,c’est-à-dire sa terre et son outil de travail ,la venue des fonctionnaires (qui eux ont la sécurité de l’emploi) ne résonne-t-elle pas comme une véritable provocation ?

Ils auraient dû aller voir un psy, me diriez-vous….Là ils auraient été écoutés! pensez vous vraiment que cette profession libérale ait des accès de philantropie? Ils sont plus enclins à voir en vous une « rentabilité » …ils ne sont pas les seuls: la société entière manifeste de l’indifférence pour les gens en difficulté..Il faut être un leader ou ne pas être…

Ecoutons davantage les autres , soyons plus attentifs car peut-etre que notre voisin ,notre frère ,notre fils peut devenir un jour ces bombes à retardement…Rien ne vaut dans ces moments le soutien des proches qui peuvent pressentir un mal-être chez quelqu’un ,alors que pour tout le monde »il allait très bien »….Ainsi ,on évitera peut-être de dire lors d’un prochain drame: je ne savais pas qu’il allait si mal! Plus globalement ,la société devrait faire en sorte que chacun ait la place qu’il mérite car cela crée un sentiment d’injustice et de frustration…Tous les frustrés  ou tous les chômeurs ne tuent pas me direz-vous ( et heureusement!) mais quelqu’un de fragile psychologiquement peut vite dériver…Et il ne suffit pas de courir tous les matins pour que le morale revienne (comme je l’ai parfois entendu dire..).Les gens qui tiennent de tels propos ne savent pas ce que c’est que de se trouver vraiment au fond d’un gouffre…

 

Parlons maintenant des violences qui ne s’expliquent pas ..des violences gratuites qui n’ont pour seul but que d’exacerber les instincts les plus sadiques….Celles-ci sont méprisables ,viles et lâches..je pense par exemple aux tournantes , aux règlements de compte entre bandes rivales pour un mot plus haut que l’autre , au harcèlement de toute une classe sur un élève parce qu’il est différent…Il s’agit tout simplement d’ une banalisation de la violence: en faire usage n’est pas un délit , au contraire elle est la preuve d’une virilité ou d’une superiorité par la force…On parle des cités ,mais les bizutages dans les grandes écoles ne font pas mieux…Comme si on acceptait le fait que quelqu’un de supérieur (et il faut voir ce que l’on entend par là ) puisse déverser ses détritus pour son propre bien-être sur quelqu’un d’autre….Ou l’usage de l’humain comme soupape de sécurité d’un autre être humain….Cette idée me débecte et commençons par donner l’exemple en haut en éradiquant le bizutage dans les grandes ecoles et en sanctionnant beaucoup plus fermement cette violence gratuite…

 

De l’euthanasie ,du suicide et de notre rapport à la mort

Posté : 27 mars, 2009 @ 11:05 dans societe | Pas de commentaires »

Mars 2008: une dame vit dans une souffrance permanente , atteinte d’une tumeur au visage. Elle demande , en suppliant les autorités , à ce qu’une équipe médicale l’aide à mettre fin à ses jours. Tout à coup , levée de boucliers: on ne peut déontologiquement mettre fin à la vie de quelqu’un…

Emprise d’une civilisation judéo-chrétienne ,précieusement préservée par une certaine caste de médecins… C’est plutôt notre rapport à la douleur plus qu’à la mort que ce fait divers remet en question…Il s’agit là pour moi d’une dérive religieuse (tout bon chrétien doit souffrir et supporter sa peine=la Passion) au détriment d’une persective laïque de notre société. Madame la Ministre Christine Boutin a répondu en déplaçant le problème: « Cette dame ne se sent pas bien parce qu’elle est dévisagée, il faut lui dire qu’elle est belle ,qu’on l’aime ». Certes,mais ceci n’a rigoureusement rien à voir avec la capacité à supporter la souffrance…Formidable message de paix et d’amour de nos dirigeants qui laissent les gens souffrir en fin de vie parce qu’in capables de changer une loi obsolète , parce qu’incapables de se confronter à ce lobby moral que représente l’église catholique….

Outre notre rapport ambigu à la souffrance , l’euthanasie soulève aussi le problème du suicide ,très tardivement accepté d’ailleurs par l’ Eglise..Encore une fois ,le bon chrétien doit prendre sur lui , supporter l’invivable, subir l’insupportable:

-l’humiliation sociétale que représente la pauvreté avec l’acharnement des huissiers,trop bien payés pour avilir

- supporter d’avoir subi un viol en tournante et vivre malgré tout comme si de rien n’était.

-supporter le harcèlement au travail de sa hiérarchie parce que c’est normal d’avoir une remise en cause perpétuelle de ses compétences : souvenons-nous de la vague de suicides au technocentre de Renault en 2008 à cause d’un management musclé qui voit « rendement  » et devient aveugle lorsqu’il s’agit d’évoquer l’humain .Même cause, mêmes effets pour la vague de suicide chez France Telecom en 2009.On n’est plus dans une culpabilité collective mais individuelle.La hiérarchie minimise comme d’habitude: « il faut éradiquer cette mode du suicide ».Il faut déjà une sacrée dose de cynisme (voire de mépris) pour qualifier le suicide de « mode ».On s’étonne alors ?

Je trouve nos concitoyens somme toute très résistants… Alors au lieu de pointer du doigt les nombreux qui ont osé le suicide ,on ferait mieux de se dire:heureusement ,vu la situation actuelle ,de ne pas en avoir plus…

On ferait mieux,en tant que « bon chrétien », de s’occuper réellement de notre prochain et de réfléchir sur les attitudes qui peuvent amener un être humain à ne plus croire en la vie….On pourrait aussi sanctionner ,si possible, certaines attitudes inhumaines qui peuvent pousser les gens à un geste irréversible…..

-

des victimes et des souffre-douleurs

Posté : 26 mars, 2009 @ 2:29 dans societe | 1 commentaire »

On nous dit dès le plus jeune âge que l’on vit dans un pays civilisé. Un endroit où ce n’est pas la loi du plus fort qui règne mais un pays qui au contraire soutient les plus faibles contre les forts , qui fait appel au dialogue pour régler les différents et conteste l’usage de la violence…Bref , une société plus secondaire que primaire. Déjà , ces quelques lignes supposent quelque chose d’assez révoltant:les secondaires sont considérés comme des faibles. Et ce présupposé (plutôt cette conviction profonde du plus grand nombre) se vérifie particulièrement à l’école et précisement dans les cours d’école. Les enfants les plus sensibles , les plus imaginatifs (donc plus dans la lune que dans l’action) ne savent pas se défendre. Donner des coups de pieds ,c’est difficile quand on n’aime pas l’agressivité! Or ,l’école ne protège pas ces enfants! Trop dans la lune! Il doit se débrouiller tout seul ,on ne peut pas toujours être derrière lui…..A la récréation ,l’enfant souffre-douleur vit un cauchemar car les enfants ne sont pas surveillés. Il n’y a pas de surveillants.Seuls les enseignants sont chargés de surveiller mais eux aussi ont droit à une pause (café,discuter entre collègues….) donc ils ne surveillent que d’un oeil…..Ces lacunes de l’éducation nationale sont bien ressenties par les enfants. Ils ne se sentent pas surveillés et les caïds en profitent pour instaurer leur loi parfois avec agressivité…

Qu’entend-on par enfant peu autonome? L’autonomie et la capacité de défense est toute relative quand on a 4 ans! Qu’entend-on par « enfant peu dégourdi » ? Un enfant qui sait mettre son manteau tout seul à 4 ans et qui sait se battre dans la cour d’école? On peut comprendre que les instituteurs préfèrent ce genre de profil car ils n’ont pas à s’occuper d’eux ! Quant à moi ,je juge dégourdi un enfant qui est curieux de tout , qui s’intéresse à 4 ans au cycle de la vie par exemple (de la cellule dans la mer à l’homo sapîens) , qui connaît quelques noms d’ étoiles ,qui essaie de verbaliser ses émotions plutôt que de les exprimer par des coups de pieds donnés dans les cours d’école!!

Oui ,il faut protéger les plus secondaires car on peut facilement dévier sur des situations extrêmes et inadmissibles….Je vous cite en exemple le cas d’une petite fille de 3 ans et demi battue dangereusement par des gamins derrière un toboggan dans une ecole primaire. Elle a été emmenée par le samu….et comble du comble ,les monstres n’ont pas été inquiétés. L’institution cautionne officieusement ce profil d’élève car eux sont « forts et indépendants » ! Les gamins se permettent ces attitudes car ils sentent quelque part qu’ils sont soutenus…ou à défaut de soutien ,ils savent que leurs actes resteront impunis…On ne leur a pas demandé de changer d’école,aucune mesure disciplinaire n’a été prise à leur encontre…En revanche ,les parents ont dû changer la petite d’école.Les tabassés dehors : vous êtes pénibles ,vous ne savez pas vous défendre!! C’est elle la fautive ,elle par qui les problèmes arrivent ,chassons les fauteurs de trouble…

Parlons maintenant des enfants différents: Noélanie , une petite fille noire à Cabestany , dans les pyrenées orientales, a été tuée par ses amies (étranglements et coups). Elle avait prévenu de son desespoir dans son journal intime…Elle a même écrit une lettre adressée aux gendarmes…Comment l’équipe enseignante qui la cotoyait quotidiennement a-t-elle pu passer à coté du calvaire que vivait cette enfant?  Comment ne pas voir?Comment ne pas savoir? Elle devait se montrer triste ,angoissée ou taciturne….Est-il besoin d’une licence de psycho pour s’apercevoir d’un changement de comportement d’un enfant?? Les parents ont porté plainte pour violence , l’affaire restera classée sans suite…

J’ai donné des exemples  dans le primaire mais n’oublions pas le secondaire: les ados aussi peuvent être cruels…Début décembre 2008 , Yvane ,13 ans ,collégien, a été rué de coups par ses camarades pour ne pas avoir voulu jouer au « petit pont massacreur » , jeu très » intelligent » consistant à ruer de coups le perdant d’un jeu de ballon ,révélant ainsi les plus bas instincts sadiques…Yvane a eu un traumatisme cranien. Là encore , que faisaient les surveillants? Le cpe ? La hiérarchie ?Les journalistes ont voulu interroger le collège et l’académie….Silence.Les enfants restent des enfants  ,certes ,on ne peut pas changer la nature humaine ,qui déverse avec complaisance ses poubelles,ses instincts sadiques et autres cruautés sur ceux qui ne sont pas ‘eux’ agressifs.D’accord…Mais partant de ce constat , c’est aux autorités adultes à être vigilantes ! C’est ce referent adulte qui doit imposer des limites de comportement en sanctionnant!Il doit expliquer ,sans être manicheen ce qui est bien et ce qui est mal ,il doit aussi faire comprendre la notion de respect et surtout respect des différences!!Non ,décidemment ,nos enfants ne sont pas en sécurité à l’école….Du moins, il ne faut pas être trop secondaire ni trop différent….Ecole du silence? Ecole de la lacheté et du laxisme?

 

des professions difficiles,des bénévoles,du volontariat,du don de soi

Posté : 16 mars, 2009 @ 10:35 dans societe | Pas de commentaires »

N’avez-vous jamais remarqué combien les gens qui sont au premier rang des problèmes (pompiers ,professeur , éducateur ,infirmiers ) sont souvent les « oubliés » de la société française? En effet,leur salaire n’est souvent pas à la mesure de l’effort fourni et sont méprisés lorsqu’ils osent revendiquer leurs droits.

On se souvient  des mouvements de grève des infirmières ou des pompiers qui n’ont été accueillis que par les fumigènes des crs. Observons le statut des pompiers:il y a 25000 pompiers professionnels et 220000 pompiers volontaires. Ces derniers ont la même formation que les pros .Or,ils n’ont aucun statut (pas de sécu,pas d’assurance chômage).Ils ne touchent qu’une vacation horaire , réduite à 9 pour 100 pour les gardes de nuit. Est-ce normal que la protection de nos citoyens (porter secours est ,me semble-t-il,une tâche noble) soit assurée par des gens qui ne vivent aucune reconnaissance statutaire ? Le bénévolat a bon dos lorsqu’il s’agit de pallier les faiblesses d’un Etat incapable de payer dignement ces gens méritants. Après tout, s’ils sont bénévoles , c’est qu’ils le veulent bienClin doeil!on peut aussi parler des pompiers professionnels à qui l’on refuse une prime de risque pour métier dangereux…….

Le bénévolat est un concept qui ne devrait pas exister dans le monde du travail. Tout travail mérite salaire (un salaire digne devrait-on ajouter).Nous sommes tous complices de cet état de fait , on en a d’ailleurs tous pris l’habitude. Lorsque la catastrophe écologique de l’Erika a eu lieu , ce sont des bénévoles qui ont nettoyé nos plages et nous avons trouvé cela normal.Il n’y a pas eu de reconnaissance pour leur travail mais en plus ils ont été totalement (et c’est le cas de le dire) lésés. Ils ont manipulé des produits hautement toxiques sans protection.L’Etat ne leur a  même pas fait parvenir des combinaisons appropriées au travail…..avouer que c’était toxique , c’était prendre le risque de ne plus avoir cette manne à faible coût à portée de mains. Où se trouvaient les professionnels du nettoyage envoyés par le groupe pétrolier fautif? Pourquoi une telle inefficacité dans le domaine? Avouer l’inavouable? Ce n’est pas dans les moeurs françaises….

Et c’est ainsi que dans ce contexte de béatitude collective, nous avons accepté voire applaudi à l’initiative des pièces jaunes. Elle part d’un bon sentiment et est donc fort louable en soi. Elle réquisitionne pour l’occasion toutes les bonnes volontés.C’est l’Etat qui fait l’aumône: »à votre bon coeur m’sieur dame » , comme si le citoyen français ne payait pas suffisamment d’impôts et autres taxes (rappelons que le contribuable français est le plus taxé des contribuables européens). Nos élites nous assènent souvent que nous sommes un pays d’assisté…Ne pouvons-nous pas retorquer que c’est nous qui assistons souvent l’Etat? est-ce normal que le peuple prenne ses centimes pour financer des projets importants pour nos hôpitaux? Ne parlons pas du téléthon:financer la recherche doit être considéré comme du luxe par l’Etat.On préfère les dons à un réel plan de financement pour nos chercheurs….Les français sont formidables……

 

 

12
 

Ecole de Saint-Rabier |
injustice |
aicpfrance72 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Paulrmiste
| LA FRANCE DU BAS
| SAVOIRS AUTONOMES